Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
    Accueil > Présentation
 

Le Groupe Espaces d'Échelles - G2E -

Ce projet a pour but de mettre en évidence la possibilité d’une modélisation théorique sur la base d’un espace-temps-scalaire à cinq dimensions (x, y, z, t, ε) en se fondant sur la relativité d’échelle (RE) de Laurent Nottale.

Cette théorie, issue de l’astrophysique s’avère applicable à d’autres domaines : physique, économie, histoire, écologie, géographie, etc.

En géographie, elle est comme un outil analytique formel permettant d’accéder à une compréhension des morphologies (état) et des morphogenèses (dynamique) de toutes formes constituant l’espace géographique (formes relevant de la géographie physique et/ou de la géographie humaine). Ce type d’approche qui semble possible dans d’autres disciplines comme la biologie, soulève bien des questions dont la philosophie peut se saisir.

Dans cette perspective de la prise en compte du continuum scalaire universel (de l’échelle de Planck à l’échelle de l’univers), certaines disciplines apparaîssent presque en position médiane (de 10-4 à 10+8 m), et devrait pouvoir se voir investies de la tâche d’apporter les questionnements empiriques dont la résolution théorique permettra de prouver la validité et l’utilité de la RE, en particulier, à ces échelles.

Ce faisant, elles devraient contribuer à montrer l’universalité et l’importance d’une structuration scalaire, et cela même si localement les rapports scalaires peuvent être spécifiques, ce qui est la conséquence de la nécessaire hétérogénéité du monde. Dans cet ordre d’idées, il apparaît aujourd’hui
-1- que les structurations scalaires (taux, transitions, etc.) sont plus complexes à ces échelles anthropiques que celles inventoriées à d’autres échelles,
et -2- que certains développements purement déductifs faits dans le cadre de la RE trouvent à « s’incarner » dans des cas d’espèce, faisant ainsi en retour évoluer la théorie, ses outils, etc.

À partir des perspectives limitées ci-dessus développées, en fonction des résultats obtenus et des activités déjà mises en oeuvre (workshop de décembre 2007 -RE1-, de juin 2009 -RE2- et septembre 2012 -RE3-), le réseau G2E aura pour but de promouvoir l’application de la relativité d’échelle de L. Nottale dans tous les champs scientifiques afin
-1- de poursuivre la construction de la théorie
et -2- de disposer de solutions techniques permettant de la tester.

 

Responsabilité du Groupe :

 

 

 

 

Annuaire

Groupe Espaces d'échelles (G2E)

Imprimer Contact : Philippe Martin Plan du site Crédits Accueil