Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Réalisations > Workshop 2009
 

Workshop 2009

Imprégnations et interactions des formalisations disciplinaires :
Une nécessité pour une modélisation de la complexité ?

Application à des problèmes scalaires (Relativité d'échelle)

Avignon, 15, 16 et 17 juin 2009

Organisé par :

Philippe Martin et Didier Josselin, UMR 6012 ESPACE – Université d’Avignon

et les laboratoires de l’Université d’Avignon
- L’EA 2151 : Laboratoire d’Analyse Non Linéaire et Géométrie de mathématique
- L’UMR Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes (UMR INRA EMMAH) de physique et d’agronomie

 

Affiche Rencontres 2009  
  • Contexte et rationalité : objectif « transdisciplinarité »

Nombreuses sont les disciplines, qui,  comme la géographie, à travers l'analyse, la modélisation, la formalisation ou la représentation de processus, requièrent une prise en compte explicite ou implicite de l'espace, de toute ou partie de ses composantes (e.g. échelle) ou d'une dimension clé de celui-ci (e.g. concrétude, finitude).
L'objectif principal de ce projet se situe dans la suite logique des actions interdisciplinaires menées par l'UMR ESPACE dans des réseaux nationaux (exemples : séminaires « Multiéchelle » du GDR SIGMA en 2004, Théorie de la Relativité d'Échelle en 2007). Il en diffère par son ouverture, par sa forte dimension réflexive et par une certaine mise à distance du sujet d'étude abordé. Il s'agit en effet d'essayer de comprendre les mécanismes d'imprégnation et d'interaction, plus que d’échange, des formalisations disciplinaires, et face à la complexité du Monde, de se poser légitimement la question de l'utilité, voire de la nécessité, d'un point de vue scientifique, d'une modélisation pluri/inter/métadisciplinaire, de cette complexité.

Pour aborder cette problématique, nous avons choisi de la décliner en deux volets, chacun s'appuyant sur deux notions de référence, l'échelle et la distance, dont nous faisons l'hypothèse qu'elles sont partagées entre les disciplines traitant de l'espace. Les premières rencontres Trans-Eri-Cod ne traitent que la dimension de l'échelle, un second colloque étant organisé courant 2009-2010 sur les problèmes de distances et de centres optimaux.
Ainsi, un premier domaine d'investigation sera celui des rapports scalaires (relativité, invariance, covariance d'échelle). La question de l'interdisciplinarité sera posée, avec toutefois un travail conséquent sur l'objet de recherche lui-même, du point de vue disciplinaire. Car pour comprendre l'interaction entre les disciplines, il est d'abord nécessaire de saisir l'objet de recherche d'autrui et de s'ouvrir (autant que possible) à son formalisme.

  • Esprit de la conférence
    Autour du problème de l'échelle et de sa relativité, le séminaire dual (échelle/épistémologie) laissera la place à des présentations orales, tout en réservant des espaces significatifs pour les discussions interdisciplinaires. Pour accroître les interactions, nous avons choisi de positionner une journée de réflexion/synthèse en fin de colloque, afin d’aborder, ensemble, la question clé des rencontres. Cela étant, cette question de l’imprégnation et des interactions sera aussi discutée lors des premières journées.

 

 

Annuaire

Groupe Espaces d'échelles (G2E)

Imprimer Contact : Philippe Martin Plan du site Crédits Accueil